Deuxième passage réussi de la pièce « La fin du monde »

23 May 2016 Par KAYOGERA Laurent dans Arts Lus 122 fois

 

Le 20 et 21 mai 2016, deux jours marqués par deux représentations de la pièce « La fin du monde » par la Troupe Les Enfoirés de SANOLADANTE. « C’était wow !», exclamation d’une spectatrice à la sortie de la Salle de Spectacle de l’IFB.

Qui pro quo, jeu de mots, humour, leçons, le tout entremêlés dans la pièce "La fin du monde" écrite par Marshall MPINGA RUGANO. « La représentation est une réussite, j’en suis très content», affirme Thépaut Marcel Raymond, qui a assuré la mise en scène et joué dans la pièce. 

Le spectacle a cartonné lors de sa première présentation en date du 30 Janvier 2016 qu’une partie du public n’a pu y assister faute de places limitées. Et par demande du public, la troupe et l’Institut Français du Burundi, ont jugé bon d’apporter à nouveau ladite pièce pour deux jours successifs.

Acteurs en costume tout noir, décor bien léger, un jeu de lumière variant avec un jeu d’acteur spontané, de l’humour en parole, en posture et gestes...tous les ingrédients en harmonie étaient bien réunis pour offrir un bon spectacle au public de Bujumbura. « Tout fait et geste, parole et mimique, véhicule un message », explique Thépaut. Celui-ci ajoute, avec le fond du texte joué, il faut en retenir que « tout ce que nous faisons, bien ou mal, nous est rendu un jour, d'une façon ou d'une autre ». En effet, la pièce parle des personnes qui se retrouvent dans une autre dimension, et une visite d’un jésus et le diable, tous parlant un langage de jeune, les révèle qu’ils sont morts et les différents contextes de leur décès.

Minute après minute, la salle éclate de rires, ce qui témoigne de l'attention prêtée à la pièce de la part du public. Il convient de souligner à cet effet que le théâtre devient de plus en plus non seulement un moyen d'expression mais aussi un loisir préféré des Burundais surtout de la capitale qui, progressivement commencent à en avoir le goût, vu la participation et l'intérêt portés à cet art.



Mot cle de l'article: théâtre   Bujumbura   IFB  

Deuxième passage réussi de la pièce « La fin du monde »

23 May 2016 Par KAYOGERA Laurent dans Arts Lus 122 fois

 

Le 20 et 21 mai 2016, deux jours marqués par deux représentations de la pièce « La fin du monde » par la Troupe Les Enfoirés de SANOLADANTE. « C’était wow !», exclamation d’une spectatrice à la sortie de la Salle de Spectacle de l’IFB.

Qui pro quo, jeu de mots, humour, leçons, le tout entremêlés dans la pièce "La fin du monde" écrite par Marshall MPINGA RUGANO. « La représentation est une réussite, j’en suis très content», affirme Thépaut Marcel Raymond, qui a assuré la mise en scène et joué dans la pièce. 

Le spectacle a cartonné lors de sa première présentation en date du 30 Janvier 2016 qu’une partie du public n’a pu y assister faute de places limitées. Et par demande du public, la troupe et l’Institut Français du Burundi, ont jugé bon d’apporter à nouveau ladite pièce pour deux jours successifs.

Acteurs en costume tout noir, décor bien léger, un jeu de lumière variant avec un jeu d’acteur spontané, de l’humour en parole, en posture et gestes...tous les ingrédients en harmonie étaient bien réunis pour offrir un bon spectacle au public de Bujumbura. « Tout fait et geste, parole et mimique, véhicule un message », explique Thépaut. Celui-ci ajoute, avec le fond du texte joué, il faut en retenir que « tout ce que nous faisons, bien ou mal, nous est rendu un jour, d'une façon ou d'une autre ». En effet, la pièce parle des personnes qui se retrouvent dans une autre dimension, et une visite d’un jésus et le diable, tous parlant un langage de jeune, les révèle qu’ils sont morts et les différents contextes de leur décès.

Minute après minute, la salle éclate de rires, ce qui témoigne de l'attention prêtée à la pièce de la part du public. Il convient de souligner à cet effet que le théâtre devient de plus en plus non seulement un moyen d'expression mais aussi un loisir préféré des Burundais surtout de la capitale qui, progressivement commencent à en avoir le goût, vu la participation et l'intérêt portés à cet art.



Mot cle de l'article: théâtre   Bujumbura   IFB  

Deuxième passage réussi de la pièce « La fin du monde »

23 May 2016 Par KAYOGERA Laurent dans Arts Lus 122 fois

 

Le 20 et 21 mai 2016, deux jours marqués par deux représentations de la pièce « La fin du monde » par la Troupe Les Enfoirés de SANOLADANTE. « C’était wow !», exclamation d’une spectatrice à la sortie de la Salle de Spectacle de l’IFB.

Qui pro quo, jeu de mots, humour, leçons, le tout entremêlés dans la pièce "La fin du monde" écrite par Marshall MPINGA RUGANO. « La représentation est une réussite, j’en suis très content», affirme Thépaut Marcel Raymond, qui a assuré la mise en scène et joué dans la pièce. 

Le spectacle a cartonné lors de sa première présentation en date du 30 Janvier 2016 qu’une partie du public n’a pu y assister faute de places limitées. Et par demande du public, la troupe et l’Institut Français du Burundi, ont jugé bon d’apporter à nouveau ladite pièce pour deux jours successifs.

Acteurs en costume tout noir, décor bien léger, un jeu de lumière variant avec un jeu d’acteur spontané, de l’humour en parole, en posture et gestes...tous les ingrédients en harmonie étaient bien réunis pour offrir un bon spectacle au public de Bujumbura. « Tout fait et geste, parole et mimique, véhicule un message », explique Thépaut. Celui-ci ajoute, avec le fond du texte joué, il faut en retenir que « tout ce que nous faisons, bien ou mal, nous est rendu un jour, d'une façon ou d'une autre ». En effet, la pièce parle des personnes qui se retrouvent dans une autre dimension, et une visite d’un jésus et le diable, tous parlant un langage de jeune, les révèle qu’ils sont morts et les différents contextes de leur décès.

Minute après minute, la salle éclate de rires, ce qui témoigne de l'attention prêtée à la pièce de la part du public. Il convient de souligner à cet effet que le théâtre devient de plus en plus non seulement un moyen d'expression mais aussi un loisir préféré des Burundais surtout de la capitale qui, progressivement commencent à en avoir le goût, vu la participation et l'intérêt portés à cet art.



Mot cle de l'article: théâtre   Bujumbura   IFB  

Deuxième passage réussi de la pièce « La fin du monde »

23 May 2016 Par KAYOGERA Laurent dans Arts Lus 122 fois

 

Le 20 et 21 mai 2016, deux jours marqués par deux représentations de la pièce « La fin du monde » par la Troupe Les Enfoirés de SANOLADANTE. « C’était wow !», exclamation d’une spectatrice à la sortie de la Salle de Spectacle de l’IFB.

Qui pro quo, jeu de mots, humour, leçons, le tout entremêlés dans la pièce "La fin du monde" écrite par Marshall MPINGA RUGANO. « La représentation est une réussite, j’en suis très content», affirme Thépaut Marcel Raymond, qui a assuré la mise en scène et joué dans la pièce. 

Le spectacle a cartonné lors de sa première présentation en date du 30 Janvier 2016 qu’une partie du public n’a pu y assister faute de places limitées. Et par demande du public, la troupe et l’Institut Français du Burundi, ont jugé bon d’apporter à nouveau ladite pièce pour deux jours successifs.

Acteurs en costume tout noir, décor bien léger, un jeu de lumière variant avec un jeu d’acteur spontané, de l’humour en parole, en posture et gestes...tous les ingrédients en harmonie étaient bien réunis pour offrir un bon spectacle au public de Bujumbura. « Tout fait et geste, parole et mimique, véhicule un message », explique Thépaut. Celui-ci ajoute, avec le fond du texte joué, il faut en retenir que « tout ce que nous faisons, bien ou mal, nous est rendu un jour, d'une façon ou d'une autre ». En effet, la pièce parle des personnes qui se retrouvent dans une autre dimension, et une visite d’un jésus et le diable, tous parlant un langage de jeune, les révèle qu’ils sont morts et les différents contextes de leur décès.

Minute après minute, la salle éclate de rires, ce qui témoigne de l'attention prêtée à la pièce de la part du public. Il convient de souligner à cet effet que le théâtre devient de plus en plus non seulement un moyen d'expression mais aussi un loisir préféré des Burundais surtout de la capitale qui, progressivement commencent à en avoir le goût, vu la participation et l'intérêt portés à cet art.



Mot cle de l'article: théâtre   Bujumbura   IFB  

Deuxième passage réussi de la pièce « La fin du monde »

23 May 2016 Par KAYOGERA Laurent dans Arts Lus 122 fois

 

Le 20 et 21 mai 2016, deux jours marqués par deux représentations de la pièce « La fin du monde » par la Troupe Les Enfoirés de SANOLADANTE. « C’était wow !», exclamation d’une spectatrice à la sortie de la Salle de Spectacle de l’IFB.

Qui pro quo, jeu de mots, humour, leçons, le tout entremêlés dans la pièce "La fin du monde" écrite par Marshall MPINGA RUGANO. « La représentation est une réussite, j’en suis très content», affirme Thépaut Marcel Raymond, qui a assuré la mise en scène et joué dans la pièce. 

Le spectacle a cartonné lors de sa première présentation en date du 30 Janvier 2016 qu’une partie du public n’a pu y assister faute de places limitées. Et par demande du public, la troupe et l’Institut Français du Burundi, ont jugé bon d’apporter à nouveau ladite pièce pour deux jours successifs.

Acteurs en costume tout noir, décor bien léger, un jeu de lumière variant avec un jeu d’acteur spontané, de l’humour en parole, en posture et gestes...tous les ingrédients en harmonie étaient bien réunis pour offrir un bon spectacle au public de Bujumbura. « Tout fait et geste, parole et mimique, véhicule un message », explique Thépaut. Celui-ci ajoute, avec le fond du texte joué, il faut en retenir que « tout ce que nous faisons, bien ou mal, nous est rendu un jour, d'une façon ou d'une autre ». En effet, la pièce parle des personnes qui se retrouvent dans une autre dimension, et une visite d’un jésus et le diable, tous parlant un langage de jeune, les révèle qu’ils sont morts et les différents contextes de leur décès.

Minute après minute, la salle éclate de rires, ce qui témoigne de l'attention prêtée à la pièce de la part du public. Il convient de souligner à cet effet que le théâtre devient de plus en plus non seulement un moyen d'expression mais aussi un loisir préféré des Burundais surtout de la capitale qui, progressivement commencent à en avoir le goût, vu la participation et l'intérêt portés à cet art.



Mot cle de l'article: théâtre   Bujumbura   IFB  

Deuxième passage réussi de la pièce « La fin du monde »

23 May 2016 Par KAYOGERA Laurent dans Arts Lus 122 fois

 

Le 20 et 21 mai 2016, deux jours marqués par deux représentations de la pièce « La fin du monde » par la Troupe Les Enfoirés de SANOLADANTE. « C’était wow !», exclamation d’une spectatrice à la sortie de la Salle de Spectacle de l’IFB.

Qui pro quo, jeu de mots, humour, leçons, le tout entremêlés dans la pièce "La fin du monde" écrite par Marshall MPINGA RUGANO. « La représentation est une réussite, j’en suis très content», affirme Thépaut Marcel Raymond, qui a assuré la mise en scène et joué dans la pièce. 

Le spectacle a cartonné lors de sa première présentation en date du 30 Janvier 2016 qu’une partie du public n’a pu y assister faute de places limitées. Et par demande du public, la troupe et l’Institut Français du Burundi, ont jugé bon d’apporter à nouveau ladite pièce pour deux jours successifs.

Acteurs en costume tout noir, décor bien léger, un jeu de lumière variant avec un jeu d’acteur spontané, de l’humour en parole, en posture et gestes...tous les ingrédients en harmonie étaient bien réunis pour offrir un bon spectacle au public de Bujumbura. « Tout fait et geste, parole et mimique, véhicule un message », explique Thépaut. Celui-ci ajoute, avec le fond du texte joué, il faut en retenir que « tout ce que nous faisons, bien ou mal, nous est rendu un jour, d'une façon ou d'une autre ». En effet, la pièce parle des personnes qui se retrouvent dans une autre dimension, et une visite d’un jésus et le diable, tous parlant un langage de jeune, les révèle qu’ils sont morts et les différents contextes de leur décès.

Minute après minute, la salle éclate de rires, ce qui témoigne de l'attention prêtée à la pièce de la part du public. Il convient de souligner à cet effet que le théâtre devient de plus en plus non seulement un moyen d'expression mais aussi un loisir préféré des Burundais surtout de la capitale qui, progressivement commencent à en avoir le goût, vu la participation et l'intérêt portés à cet art.



Mot cle de l'article: théâtre   Bujumbura   IFB  

Deuxième passage réussi de la pièce « La fin du monde »

23 May 2016 Par KAYOGERA Laurent dans Arts Lus 122 fois

 

Le 20 et 21 mai 2016, deux jours marqués par deux représentations de la pièce « La fin du monde » par la Troupe Les Enfoirés de SANOLADANTE. « C’était wow !», exclamation d’une spectatrice à la sortie de la Salle de Spectacle de l’IFB.

Qui pro quo, jeu de mots, humour, leçons, le tout entremêlés dans la pièce "La fin du monde" écrite par Marshall MPINGA RUGANO. « La représentation est une réussite, j’en suis très content», affirme Thépaut Marcel Raymond, qui a assuré la mise en scène et joué dans la pièce. 

Le spectacle a cartonné lors de sa première présentation en date du 30 Janvier 2016 qu’une partie du public n’a pu y assister faute de places limitées. Et par demande du public, la troupe et l’Institut Français du Burundi, ont jugé bon d’apporter à nouveau ladite pièce pour deux jours successifs.

Acteurs en costume tout noir, décor bien léger, un jeu de lumière variant avec un jeu d’acteur spontané, de l’humour en parole, en posture et gestes...tous les ingrédients en harmonie étaient bien réunis pour offrir un bon spectacle au public de Bujumbura. « Tout fait et geste, parole et mimique, véhicule un message », explique Thépaut. Celui-ci ajoute, avec le fond du texte joué, il faut en retenir que « tout ce que nous faisons, bien ou mal, nous est rendu un jour, d'une façon ou d'une autre ». En effet, la pièce parle des personnes qui se retrouvent dans une autre dimension, et une visite d’un jésus et le diable, tous parlant un langage de jeune, les révèle qu’ils sont morts et les différents contextes de leur décès.

Minute après minute, la salle éclate de rires, ce qui témoigne de l'attention prêtée à la pièce de la part du public. Il convient de souligner à cet effet que le théâtre devient de plus en plus non seulement un moyen d'expression mais aussi un loisir préféré des Burundais surtout de la capitale qui, progressivement commencent à en avoir le goût, vu la participation et l'intérêt portés à cet art.



Mot cle de l'article: théâtre   Bujumbura   IFB  

Deuxième passage réussi de la pièce « La fin du monde »

23 May 2016 Par KAYOGERA Laurent dans Arts Lus 122 fois

 

Le 20 et 21 mai 2016, deux jours marqués par deux représentations de la pièce « La fin du monde » par la Troupe Les Enfoirés de SANOLADANTE. « C’était wow !», exclamation d’une spectatrice à la sortie de la Salle de Spectacle de l’IFB.

Qui pro quo, jeu de mots, humour, leçons, le tout entremêlés dans la pièce "La fin du monde" écrite par Marshall MPINGA RUGANO. « La représentation est une réussite, j’en suis très content», affirme Thépaut Marcel Raymond, qui a assuré la mise en scène et joué dans la pièce. 

Le spectacle a cartonné lors de sa première présentation en date du 30 Janvier 2016 qu’une partie du public n’a pu y assister faute de places limitées. Et par demande du public, la troupe et l’Institut Français du Burundi, ont jugé bon d’apporter à nouveau ladite pièce pour deux jours successifs.

Acteurs en costume tout noir, décor bien léger, un jeu de lumière variant avec un jeu d’acteur spontané, de l’humour en parole, en posture et gestes...tous les ingrédients en harmonie étaient bien réunis pour offrir un bon spectacle au public de Bujumbura. « Tout fait et geste, parole et mimique, véhicule un message », explique Thépaut. Celui-ci ajoute, avec le fond du texte joué, il faut en retenir que « tout ce que nous faisons, bien ou mal, nous est rendu un jour, d'une façon ou d'une autre ». En effet, la pièce parle des personnes qui se retrouvent dans une autre dimension, et une visite d’un jésus et le diable, tous parlant un langage de jeune, les révèle qu’ils sont morts et les différents contextes de leur décès.

Minute après minute, la salle éclate de rires, ce qui témoigne de l'attention prêtée à la pièce de la part du public. Il convient de souligner à cet effet que le théâtre devient de plus en plus non seulement un moyen d'expression mais aussi un loisir préféré des Burundais surtout de la capitale qui, progressivement commencent à en avoir le goût, vu la participation et l'intérêt portés à cet art.



Mot cle de l'article: théâtre   Bujumbura   IFB  

Deuxième passage réussi de la pièce « La fin du monde »

23 May 2016 Par KAYOGERA Laurent dans Arts Lus 122 fois

 

Le 20 et 21 mai 2016, deux jours marqués par deux représentations de la pièce « La fin du monde » par la Troupe Les Enfoirés de SANOLADANTE. « C’était wow !», exclamation d’une spectatrice à la sortie de la Salle de Spectacle de l’IFB.

Qui pro quo, jeu de mots, humour, leçons, le tout entremêlés dans la pièce "La fin du monde" écrite par Marshall MPINGA RUGANO. « La représentation est une réussite, j’en suis très content», affirme Thépaut Marcel Raymond, qui a assuré la mise en scène et joué dans la pièce. 

Le spectacle a cartonné lors de sa première présentation en date du 30 Janvier 2016 qu’une partie du public n’a pu y assister faute de places limitées. Et par demande du public, la troupe et l’Institut Français du Burundi, ont jugé bon d’apporter à nouveau ladite pièce pour deux jours successifs.

Acteurs en costume tout noir, décor bien léger, un jeu de lumière variant avec un jeu d’acteur spontané, de l’humour en parole, en posture et gestes...tous les ingrédients en harmonie étaient bien réunis pour offrir un bon spectacle au public de Bujumbura. « Tout fait et geste, parole et mimique, véhicule un message », explique Thépaut. Celui-ci ajoute, avec le fond du texte joué, il faut en retenir que « tout ce que nous faisons, bien ou mal, nous est rendu un jour, d'une façon ou d'une autre ». En effet, la pièce parle des personnes qui se retrouvent dans une autre dimension, et une visite d’un jésus et le diable, tous parlant un langage de jeune, les révèle qu’ils sont morts et les différents contextes de leur décès.

Minute après minute, la salle éclate de rires, ce qui témoigne de l'attention prêtée à la pièce de la part du public. Il convient de souligner à cet effet que le théâtre devient de plus en plus non seulement un moyen d'expression mais aussi un loisir préféré des Burundais surtout de la capitale qui, progressivement commencent à en avoir le goût, vu la participation et l'intérêt portés à cet art.



Mot cle de l'article: théâtre   Bujumbura   IFB  

Deuxième passage réussi de la pièce « La fin du monde »

23 May 2016 Par KAYOGERA Laurent dans Arts Lus 122 fois

 

Le 20 et 21 mai 2016, deux jours marqués par deux représentations de la pièce « La fin du monde » par la Troupe Les Enfoirés de SANOLADANTE. « C’était wow !», exclamation d’une spectatrice à la sortie de la Salle de Spectacle de l’IFB.

Qui pro quo, jeu de mots, humour, leçons, le tout entremêlés dans la pièce "La fin du monde" écrite par Marshall MPINGA RUGANO. « La représentation est une réussite, j’en suis très content», affirme Thépaut Marcel Raymond, qui a assuré la mise en scène et joué dans la pièce. 

Le spectacle a cartonné lors de sa première présentation en date du 30 Janvier 2016 qu’une partie du public n’a pu y assister faute de places limitées. Et par demande du public, la troupe et l’Institut Français du Burundi, ont jugé bon d’apporter à nouveau ladite pièce pour deux jours successifs.

Acteurs en costume tout noir, décor bien léger, un jeu de lumière variant avec un jeu d’acteur spontané, de l’humour en parole, en posture et gestes...tous les ingrédients en harmonie étaient bien réunis pour offrir un bon spectacle au public de Bujumbura. « Tout fait et geste, parole et mimique, véhicule un message », explique Thépaut. Celui-ci ajoute, avec le fond du texte joué, il faut en retenir que « tout ce que nous faisons, bien ou mal, nous est rendu un jour, d'une façon ou d'une autre ». En effet, la pièce parle des personnes qui se retrouvent dans une autre dimension, et une visite d’un jésus et le diable, tous parlant un langage de jeune, les révèle qu’ils sont morts et les différents contextes de leur décès.

Minute après minute, la salle éclate de rires, ce qui témoigne de l'attention prêtée à la pièce de la part du public. Il convient de souligner à cet effet que le théâtre devient de plus en plus non seulement un moyen d'expression mais aussi un loisir préféré des Burundais surtout de la capitale qui, progressivement commencent à en avoir le goût, vu la participation et l'intérêt portés à cet art.



Mot cle de l'article: théâtre   Bujumbura   IFB  

Deuxième passage réussi de la pièce « La fin du monde »

23 May 2016 Par KAYOGERA Laurent dans Arts Lus 122 fois

 

Le 20 et 21 mai 2016, deux jours marqués par deux représentations de la pièce « La fin du monde » par la Troupe Les Enfoirés de SANOLADANTE. « C’était wow !», exclamation d’une spectatrice à la sortie de la Salle de Spectacle de l’IFB.

Qui pro quo, jeu de mots, humour, leçons, le tout entremêlés dans la pièce "La fin du monde" écrite par Marshall MPINGA RUGANO. « La représentation est une réussite, j’en suis très content», affirme Thépaut Marcel Raymond, qui a assuré la mise en scène et joué dans la pièce. 

Le spectacle a cartonné lors de sa première présentation en date du 30 Janvier 2016 qu’une partie du public n’a pu y assister faute de places limitées. Et par demande du public, la troupe et l’Institut Français du Burundi, ont jugé bon d’apporter à nouveau ladite pièce pour deux jours successifs.

Acteurs en costume tout noir, décor bien léger, un jeu de lumière variant avec un jeu d’acteur spontané, de l’humour en parole, en posture et gestes...tous les ingrédients en harmonie étaient bien réunis pour offrir un bon spectacle au public de Bujumbura. « Tout fait et geste, parole et mimique, véhicule un message », explique Thépaut. Celui-ci ajoute, avec le fond du texte joué, il faut en retenir que « tout ce que nous faisons, bien ou mal, nous est rendu un jour, d'une façon ou d'une autre ». En effet, la pièce parle des personnes qui se retrouvent dans une autre dimension, et une visite d’un jésus et le diable, tous parlant un langage de jeune, les révèle qu’ils sont morts et les différents contextes de leur décès.

Minute après minute, la salle éclate de rires, ce qui témoigne de l'attention prêtée à la pièce de la part du public. Il convient de souligner à cet effet que le théâtre devient de plus en plus non seulement un moyen d'expression mais aussi un loisir préféré des Burundais surtout de la capitale qui, progressivement commencent à en avoir le goût, vu la participation et l'intérêt portés à cet art.



Mot cle de l'article: théâtre   Bujumbura   IFB  

Deuxième passage réussi de la pièce « La fin du monde »

23 May 2016 Par KAYOGERA Laurent dans Arts Lus 122 fois

 

Le 20 et 21 mai 2016, deux jours marqués par deux représentations de la pièce « La fin du monde » par la Troupe Les Enfoirés de SANOLADANTE. « C’était wow !», exclamation d’une spectatrice à la sortie de la Salle de Spectacle de l’IFB.

Qui pro quo, jeu de mots, humour, leçons, le tout entremêlés dans la pièce "La fin du monde" écrite par Marshall MPINGA RUGANO. « La représentation est une réussite, j’en suis très content», affirme Thépaut Marcel Raymond, qui a assuré la mise en scène et joué dans la pièce. 

Le spectacle a cartonné lors de sa première présentation en date du 30 Janvier 2016 qu’une partie du public n’a pu y assister faute de places limitées. Et par demande du public, la troupe et l’Institut Français du Burundi, ont jugé bon d’apporter à nouveau ladite pièce pour deux jours successifs.

Acteurs en costume tout noir, décor bien léger, un jeu de lumière variant avec un jeu d’acteur spontané, de l’humour en parole, en posture et gestes...tous les ingrédients en harmonie étaient bien réunis pour offrir un bon spectacle au public de Bujumbura. « Tout fait et geste, parole et mimique, véhicule un message », explique Thépaut. Celui-ci ajoute, avec le fond du texte joué, il faut en retenir que « tout ce que nous faisons, bien ou mal, nous est rendu un jour, d'une façon ou d'une autre ». En effet, la pièce parle des personnes qui se retrouvent dans une autre dimension, et une visite d’un jésus et le diable, tous parlant un langage de jeune, les révèle qu’ils sont morts et les différents contextes de leur décès.

Minute après minute, la salle éclate de rires, ce qui témoigne de l'attention prêtée à la pièce de la part du public. Il convient de souligner à cet effet que le théâtre devient de plus en plus non seulement un moyen d'expression mais aussi un loisir préféré des Burundais surtout de la capitale qui, progressivement commencent à en avoir le goût, vu la participation et l'intérêt portés à cet art.



Mot cle de l'article: théâtre   Bujumbura   IFB  

Deuxième passage réussi de la pièce « La fin du monde »

23 May 2016 Par KAYOGERA Laurent dans Arts Lus 122 fois

 

Le 20 et 21 mai 2016, deux jours marqués par deux représentations de la pièce « La fin du monde » par la Troupe Les Enfoirés de SANOLADANTE. « C’était wow !», exclamation d’une spectatrice à la sortie de la Salle de Spectacle de l’IFB.

Qui pro quo, jeu de mots, humour, leçons, le tout entremêlés dans la pièce "La fin du monde" écrite par Marshall MPINGA RUGANO. « La représentation est une réussite, j’en suis très content», affirme Thépaut Marcel Raymond, qui a assuré la mise en scène et joué dans la pièce. 

Le spectacle a cartonné lors de sa première présentation en date du 30 Janvier 2016 qu’une partie du public n’a pu y assister faute de places limitées. Et par demande du public, la troupe et l’Institut Français du Burundi, ont jugé bon d’apporter à nouveau ladite pièce pour deux jours successifs.

Acteurs en costume tout noir, décor bien léger, un jeu de lumière variant avec un jeu d’acteur spontané, de l’humour en parole, en posture et gestes...tous les ingrédients en harmonie étaient bien réunis pour offrir un bon spectacle au public de Bujumbura. « Tout fait et geste, parole et mimique, véhicule un message », explique Thépaut. Celui-ci ajoute, avec le fond du texte joué, il faut en retenir que « tout ce que nous faisons, bien ou mal, nous est rendu un jour, d'une façon ou d'une autre ». En effet, la pièce parle des personnes qui se retrouvent dans une autre dimension, et une visite d’un jésus et le diable, tous parlant un langage de jeune, les révèle qu’ils sont morts et les différents contextes de leur décès.

Minute après minute, la salle éclate de rires, ce qui témoigne de l'attention prêtée à la pièce de la part du public. Il convient de souligner à cet effet que le théâtre devient de plus en plus non seulement un moyen d'expression mais aussi un loisir préféré des Burundais surtout de la capitale qui, progressivement commencent à en avoir le goût, vu la participation et l'intérêt portés à cet art.



Mot cle de l'article: théâtre   Bujumbura   IFB  
Articles plus lus

15/03/2016 La 8ème édition du FESTICAB en approche Lus 897 fois

02/03/2016 La 2ème édition de « Buja sans tabou » ouverte Lus 807 fois

08/07/2016 Une vie à la voix d’or s’est éteinte Lus 568 fois

15/11/2015 La Troupe Pili-pili sur la planche au FESTBUK 2015 Lus 500 fois

Restons Connecte


© Journal Inkuru | Développé par Burundi Apps Center