FESTICAB 2016 clôturé avec un palmarès presque sans film burundais

27 Jun 2016 Par La Rédaction dans Arts Lus 45 fois

Le FESTICAB 2016 s’est clôturé ce vendredi 24 juin 2016. Il s’agit de la 8ème édition qui a été bouclé avec un constant marquant : le manque de présence de films burundais parmi les primés. Un fait que le Président du FESTICAB, Léonce Ngabo a expliqué dans ces cérémonies de clôture.

L’événement s’est déroulé dans à l’Institut Français du Burundi. Des invités de marques, en particuliers le Maire de la Ville de Bujumbura et des députés étaient présent. Les cinéastes tant nationaux qu’étrangers ont pris part dans ces cérémonies où ont été décernés les prix aux films qui se sont démarqués dans la compétition selon les différentes catégories de films.
Ngabo Léonce a remercié vivement les partenaires du FESTICAB ainsi que les invités venus de l’étranger. Il a également salué le travail des jurys qui ont visionné beaucoup de films en peu de temps. A la même occasion, le FESTICAB a attribué des « certificats de fidélité » à certains de ces partenaires : BRARUDI, BCB, CBINET.

 

Le palmarès s’est affiché comme suit selon les catégories des films en compétition :
- documentaire
« L’arbre sans fruits » d’Aicha Macky(Niger)
- court-métrage de fiction
« Sound of tears » de la camerounaise Dorothy A. Atabong
- long-métrage de fiction
« Narcisse » de la tunisienne Sonia Chamhka.
Dans cette catégorie, le film « Fille de sa mère » de Carine BADO et Serge Armel SAWADOGO a eu une mention spéciale du jury.
- Est africaine - Cout métrage
« Kai, the vendor » de l’ugandais Robert Nyanzi
- Est africaine – long métrage 
« Bahati » du tanzanien Timothy Conrad 

Il a été décerné le prix d’encouragement à la production d’œuvre burundaise à Eric Nshimirimana avec son film « La photo de ma famille » Léonce Ngabo a précisé que cette édition a eu très peu de productions burundaises. Un fait qui s’explique par la crise que traverse le Burundi depuis 2015. 
Le festival a été déclaré terminé par Sylvère Nshagirije, qui a représenté le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture. La soirée a fini dans une ambiance conviviale autour d’un verre. 



Mot cle de l'article: FESTICAB   CINEMA   Burundi  

FESTICAB 2016 clôturé avec un palmarès presque sans film burundais

27 Jun 2016 Par La Rédaction dans Arts Lus 45 fois

Le FESTICAB 2016 s’est clôturé ce vendredi 24 juin 2016. Il s’agit de la 8ème édition qui a été bouclé avec un constant marquant : le manque de présence de films burundais parmi les primés. Un fait que le Président du FESTICAB, Léonce Ngabo a expliqué dans ces cérémonies de clôture.

L’événement s’est déroulé dans à l’Institut Français du Burundi. Des invités de marques, en particuliers le Maire de la Ville de Bujumbura et des députés étaient présent. Les cinéastes tant nationaux qu’étrangers ont pris part dans ces cérémonies où ont été décernés les prix aux films qui se sont démarqués dans la compétition selon les différentes catégories de films.
Ngabo Léonce a remercié vivement les partenaires du FESTICAB ainsi que les invités venus de l’étranger. Il a également salué le travail des jurys qui ont visionné beaucoup de films en peu de temps. A la même occasion, le FESTICAB a attribué des « certificats de fidélité » à certains de ces partenaires : BRARUDI, BCB, CBINET.

 

Le palmarès s’est affiché comme suit selon les catégories des films en compétition :
- documentaire
« L’arbre sans fruits » d’Aicha Macky(Niger)
- court-métrage de fiction
« Sound of tears » de la camerounaise Dorothy A. Atabong
- long-métrage de fiction
« Narcisse » de la tunisienne Sonia Chamhka.
Dans cette catégorie, le film « Fille de sa mère » de Carine BADO et Serge Armel SAWADOGO a eu une mention spéciale du jury.
- Est africaine - Cout métrage
« Kai, the vendor » de l’ugandais Robert Nyanzi
- Est africaine – long métrage 
« Bahati » du tanzanien Timothy Conrad 

Il a été décerné le prix d’encouragement à la production d’œuvre burundaise à Eric Nshimirimana avec son film « La photo de ma famille » Léonce Ngabo a précisé que cette édition a eu très peu de productions burundaises. Un fait qui s’explique par la crise que traverse le Burundi depuis 2015. 
Le festival a été déclaré terminé par Sylvère Nshagirije, qui a représenté le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture. La soirée a fini dans une ambiance conviviale autour d’un verre. 



Mot cle de l'article: FESTICAB   CINEMA   Burundi  

FESTICAB 2016 clôturé avec un palmarès presque sans film burundais

27 Jun 2016 Par La Rédaction dans Arts Lus 45 fois

Le FESTICAB 2016 s’est clôturé ce vendredi 24 juin 2016. Il s’agit de la 8ème édition qui a été bouclé avec un constant marquant : le manque de présence de films burundais parmi les primés. Un fait que le Président du FESTICAB, Léonce Ngabo a expliqué dans ces cérémonies de clôture.

L’événement s’est déroulé dans à l’Institut Français du Burundi. Des invités de marques, en particuliers le Maire de la Ville de Bujumbura et des députés étaient présent. Les cinéastes tant nationaux qu’étrangers ont pris part dans ces cérémonies où ont été décernés les prix aux films qui se sont démarqués dans la compétition selon les différentes catégories de films.
Ngabo Léonce a remercié vivement les partenaires du FESTICAB ainsi que les invités venus de l’étranger. Il a également salué le travail des jurys qui ont visionné beaucoup de films en peu de temps. A la même occasion, le FESTICAB a attribué des « certificats de fidélité » à certains de ces partenaires : BRARUDI, BCB, CBINET.

 

Le palmarès s’est affiché comme suit selon les catégories des films en compétition :
- documentaire
« L’arbre sans fruits » d’Aicha Macky(Niger)
- court-métrage de fiction
« Sound of tears » de la camerounaise Dorothy A. Atabong
- long-métrage de fiction
« Narcisse » de la tunisienne Sonia Chamhka.
Dans cette catégorie, le film « Fille de sa mère » de Carine BADO et Serge Armel SAWADOGO a eu une mention spéciale du jury.
- Est africaine - Cout métrage
« Kai, the vendor » de l’ugandais Robert Nyanzi
- Est africaine – long métrage 
« Bahati » du tanzanien Timothy Conrad 

Il a été décerné le prix d’encouragement à la production d’œuvre burundaise à Eric Nshimirimana avec son film « La photo de ma famille » Léonce Ngabo a précisé que cette édition a eu très peu de productions burundaises. Un fait qui s’explique par la crise que traverse le Burundi depuis 2015. 
Le festival a été déclaré terminé par Sylvère Nshagirije, qui a représenté le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture. La soirée a fini dans une ambiance conviviale autour d’un verre. 



Mot cle de l'article: FESTICAB   CINEMA   Burundi  

FESTICAB 2016 clôturé avec un palmarès presque sans film burundais

27 Jun 2016 Par La Rédaction dans Arts Lus 45 fois

Le FESTICAB 2016 s’est clôturé ce vendredi 24 juin 2016. Il s’agit de la 8ème édition qui a été bouclé avec un constant marquant : le manque de présence de films burundais parmi les primés. Un fait que le Président du FESTICAB, Léonce Ngabo a expliqué dans ces cérémonies de clôture.

L’événement s’est déroulé dans à l’Institut Français du Burundi. Des invités de marques, en particuliers le Maire de la Ville de Bujumbura et des députés étaient présent. Les cinéastes tant nationaux qu’étrangers ont pris part dans ces cérémonies où ont été décernés les prix aux films qui se sont démarqués dans la compétition selon les différentes catégories de films.
Ngabo Léonce a remercié vivement les partenaires du FESTICAB ainsi que les invités venus de l’étranger. Il a également salué le travail des jurys qui ont visionné beaucoup de films en peu de temps. A la même occasion, le FESTICAB a attribué des « certificats de fidélité » à certains de ces partenaires : BRARUDI, BCB, CBINET.

 

Le palmarès s’est affiché comme suit selon les catégories des films en compétition :
- documentaire
« L’arbre sans fruits » d’Aicha Macky(Niger)
- court-métrage de fiction
« Sound of tears » de la camerounaise Dorothy A. Atabong
- long-métrage de fiction
« Narcisse » de la tunisienne Sonia Chamhka.
Dans cette catégorie, le film « Fille de sa mère » de Carine BADO et Serge Armel SAWADOGO a eu une mention spéciale du jury.
- Est africaine - Cout métrage
« Kai, the vendor » de l’ugandais Robert Nyanzi
- Est africaine – long métrage 
« Bahati » du tanzanien Timothy Conrad 

Il a été décerné le prix d’encouragement à la production d’œuvre burundaise à Eric Nshimirimana avec son film « La photo de ma famille » Léonce Ngabo a précisé que cette édition a eu très peu de productions burundaises. Un fait qui s’explique par la crise que traverse le Burundi depuis 2015. 
Le festival a été déclaré terminé par Sylvère Nshagirije, qui a représenté le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture. La soirée a fini dans une ambiance conviviale autour d’un verre. 



Mot cle de l'article: FESTICAB   CINEMA   Burundi  

FESTICAB 2016 clôturé avec un palmarès presque sans film burundais

27 Jun 2016 Par La Rédaction dans Arts Lus 45 fois

Le FESTICAB 2016 s’est clôturé ce vendredi 24 juin 2016. Il s’agit de la 8ème édition qui a été bouclé avec un constant marquant : le manque de présence de films burundais parmi les primés. Un fait que le Président du FESTICAB, Léonce Ngabo a expliqué dans ces cérémonies de clôture.

L’événement s’est déroulé dans à l’Institut Français du Burundi. Des invités de marques, en particuliers le Maire de la Ville de Bujumbura et des députés étaient présent. Les cinéastes tant nationaux qu’étrangers ont pris part dans ces cérémonies où ont été décernés les prix aux films qui se sont démarqués dans la compétition selon les différentes catégories de films.
Ngabo Léonce a remercié vivement les partenaires du FESTICAB ainsi que les invités venus de l’étranger. Il a également salué le travail des jurys qui ont visionné beaucoup de films en peu de temps. A la même occasion, le FESTICAB a attribué des « certificats de fidélité » à certains de ces partenaires : BRARUDI, BCB, CBINET.

 

Le palmarès s’est affiché comme suit selon les catégories des films en compétition :
- documentaire
« L’arbre sans fruits » d’Aicha Macky(Niger)
- court-métrage de fiction
« Sound of tears » de la camerounaise Dorothy A. Atabong
- long-métrage de fiction
« Narcisse » de la tunisienne Sonia Chamhka.
Dans cette catégorie, le film « Fille de sa mère » de Carine BADO et Serge Armel SAWADOGO a eu une mention spéciale du jury.
- Est africaine - Cout métrage
« Kai, the vendor » de l’ugandais Robert Nyanzi
- Est africaine – long métrage 
« Bahati » du tanzanien Timothy Conrad 

Il a été décerné le prix d’encouragement à la production d’œuvre burundaise à Eric Nshimirimana avec son film « La photo de ma famille » Léonce Ngabo a précisé que cette édition a eu très peu de productions burundaises. Un fait qui s’explique par la crise que traverse le Burundi depuis 2015. 
Le festival a été déclaré terminé par Sylvère Nshagirije, qui a représenté le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture. La soirée a fini dans une ambiance conviviale autour d’un verre. 



Mot cle de l'article: FESTICAB   CINEMA   Burundi  

FESTICAB 2016 clôturé avec un palmarès presque sans film burundais

27 Jun 2016 Par La Rédaction dans Arts Lus 45 fois

Le FESTICAB 2016 s’est clôturé ce vendredi 24 juin 2016. Il s’agit de la 8ème édition qui a été bouclé avec un constant marquant : le manque de présence de films burundais parmi les primés. Un fait que le Président du FESTICAB, Léonce Ngabo a expliqué dans ces cérémonies de clôture.

L’événement s’est déroulé dans à l’Institut Français du Burundi. Des invités de marques, en particuliers le Maire de la Ville de Bujumbura et des députés étaient présent. Les cinéastes tant nationaux qu’étrangers ont pris part dans ces cérémonies où ont été décernés les prix aux films qui se sont démarqués dans la compétition selon les différentes catégories de films.
Ngabo Léonce a remercié vivement les partenaires du FESTICAB ainsi que les invités venus de l’étranger. Il a également salué le travail des jurys qui ont visionné beaucoup de films en peu de temps. A la même occasion, le FESTICAB a attribué des « certificats de fidélité » à certains de ces partenaires : BRARUDI, BCB, CBINET.

 

Le palmarès s’est affiché comme suit selon les catégories des films en compétition :
- documentaire
« L’arbre sans fruits » d’Aicha Macky(Niger)
- court-métrage de fiction
« Sound of tears » de la camerounaise Dorothy A. Atabong
- long-métrage de fiction
« Narcisse » de la tunisienne Sonia Chamhka.
Dans cette catégorie, le film « Fille de sa mère » de Carine BADO et Serge Armel SAWADOGO a eu une mention spéciale du jury.
- Est africaine - Cout métrage
« Kai, the vendor » de l’ugandais Robert Nyanzi
- Est africaine – long métrage 
« Bahati » du tanzanien Timothy Conrad 

Il a été décerné le prix d’encouragement à la production d’œuvre burundaise à Eric Nshimirimana avec son film « La photo de ma famille » Léonce Ngabo a précisé que cette édition a eu très peu de productions burundaises. Un fait qui s’explique par la crise que traverse le Burundi depuis 2015. 
Le festival a été déclaré terminé par Sylvère Nshagirije, qui a représenté le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture. La soirée a fini dans une ambiance conviviale autour d’un verre. 



Mot cle de l'article: FESTICAB   CINEMA   Burundi  

FESTICAB 2016 clôturé avec un palmarès presque sans film burundais

27 Jun 2016 Par La Rédaction dans Arts Lus 45 fois

Le FESTICAB 2016 s’est clôturé ce vendredi 24 juin 2016. Il s’agit de la 8ème édition qui a été bouclé avec un constant marquant : le manque de présence de films burundais parmi les primés. Un fait que le Président du FESTICAB, Léonce Ngabo a expliqué dans ces cérémonies de clôture.

L’événement s’est déroulé dans à l’Institut Français du Burundi. Des invités de marques, en particuliers le Maire de la Ville de Bujumbura et des députés étaient présent. Les cinéastes tant nationaux qu’étrangers ont pris part dans ces cérémonies où ont été décernés les prix aux films qui se sont démarqués dans la compétition selon les différentes catégories de films.
Ngabo Léonce a remercié vivement les partenaires du FESTICAB ainsi que les invités venus de l’étranger. Il a également salué le travail des jurys qui ont visionné beaucoup de films en peu de temps. A la même occasion, le FESTICAB a attribué des « certificats de fidélité » à certains de ces partenaires : BRARUDI, BCB, CBINET.

 

Le palmarès s’est affiché comme suit selon les catégories des films en compétition :
- documentaire
« L’arbre sans fruits » d’Aicha Macky(Niger)
- court-métrage de fiction
« Sound of tears » de la camerounaise Dorothy A. Atabong
- long-métrage de fiction
« Narcisse » de la tunisienne Sonia Chamhka.
Dans cette catégorie, le film « Fille de sa mère » de Carine BADO et Serge Armel SAWADOGO a eu une mention spéciale du jury.
- Est africaine - Cout métrage
« Kai, the vendor » de l’ugandais Robert Nyanzi
- Est africaine – long métrage 
« Bahati » du tanzanien Timothy Conrad 

Il a été décerné le prix d’encouragement à la production d’œuvre burundaise à Eric Nshimirimana avec son film « La photo de ma famille » Léonce Ngabo a précisé que cette édition a eu très peu de productions burundaises. Un fait qui s’explique par la crise que traverse le Burundi depuis 2015. 
Le festival a été déclaré terminé par Sylvère Nshagirije, qui a représenté le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture. La soirée a fini dans une ambiance conviviale autour d’un verre. 



Mot cle de l'article: FESTICAB   CINEMA   Burundi  

FESTICAB 2016 clôturé avec un palmarès presque sans film burundais

27 Jun 2016 Par La Rédaction dans Arts Lus 45 fois

Le FESTICAB 2016 s’est clôturé ce vendredi 24 juin 2016. Il s’agit de la 8ème édition qui a été bouclé avec un constant marquant : le manque de présence de films burundais parmi les primés. Un fait que le Président du FESTICAB, Léonce Ngabo a expliqué dans ces cérémonies de clôture.

L’événement s’est déroulé dans à l’Institut Français du Burundi. Des invités de marques, en particuliers le Maire de la Ville de Bujumbura et des députés étaient présent. Les cinéastes tant nationaux qu’étrangers ont pris part dans ces cérémonies où ont été décernés les prix aux films qui se sont démarqués dans la compétition selon les différentes catégories de films.
Ngabo Léonce a remercié vivement les partenaires du FESTICAB ainsi que les invités venus de l’étranger. Il a également salué le travail des jurys qui ont visionné beaucoup de films en peu de temps. A la même occasion, le FESTICAB a attribué des « certificats de fidélité » à certains de ces partenaires : BRARUDI, BCB, CBINET.

 

Le palmarès s’est affiché comme suit selon les catégories des films en compétition :
- documentaire
« L’arbre sans fruits » d’Aicha Macky(Niger)
- court-métrage de fiction
« Sound of tears » de la camerounaise Dorothy A. Atabong
- long-métrage de fiction
« Narcisse » de la tunisienne Sonia Chamhka.
Dans cette catégorie, le film « Fille de sa mère » de Carine BADO et Serge Armel SAWADOGO a eu une mention spéciale du jury.
- Est africaine - Cout métrage
« Kai, the vendor » de l’ugandais Robert Nyanzi
- Est africaine – long métrage 
« Bahati » du tanzanien Timothy Conrad 

Il a été décerné le prix d’encouragement à la production d’œuvre burundaise à Eric Nshimirimana avec son film « La photo de ma famille » Léonce Ngabo a précisé que cette édition a eu très peu de productions burundaises. Un fait qui s’explique par la crise que traverse le Burundi depuis 2015. 
Le festival a été déclaré terminé par Sylvère Nshagirije, qui a représenté le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture. La soirée a fini dans une ambiance conviviale autour d’un verre. 



Mot cle de l'article: FESTICAB   CINEMA   Burundi  

FESTICAB 2016 clôturé avec un palmarès presque sans film burundais

27 Jun 2016 Par La Rédaction dans Arts Lus 45 fois

Le FESTICAB 2016 s’est clôturé ce vendredi 24 juin 2016. Il s’agit de la 8ème édition qui a été bouclé avec un constant marquant : le manque de présence de films burundais parmi les primés. Un fait que le Président du FESTICAB, Léonce Ngabo a expliqué dans ces cérémonies de clôture.

L’événement s’est déroulé dans à l’Institut Français du Burundi. Des invités de marques, en particuliers le Maire de la Ville de Bujumbura et des députés étaient présent. Les cinéastes tant nationaux qu’étrangers ont pris part dans ces cérémonies où ont été décernés les prix aux films qui se sont démarqués dans la compétition selon les différentes catégories de films.
Ngabo Léonce a remercié vivement les partenaires du FESTICAB ainsi que les invités venus de l’étranger. Il a également salué le travail des jurys qui ont visionné beaucoup de films en peu de temps. A la même occasion, le FESTICAB a attribué des « certificats de fidélité » à certains de ces partenaires : BRARUDI, BCB, CBINET.

 

Le palmarès s’est affiché comme suit selon les catégories des films en compétition :
- documentaire
« L’arbre sans fruits » d’Aicha Macky(Niger)
- court-métrage de fiction
« Sound of tears » de la camerounaise Dorothy A. Atabong
- long-métrage de fiction
« Narcisse » de la tunisienne Sonia Chamhka.
Dans cette catégorie, le film « Fille de sa mère » de Carine BADO et Serge Armel SAWADOGO a eu une mention spéciale du jury.
- Est africaine - Cout métrage
« Kai, the vendor » de l’ugandais Robert Nyanzi
- Est africaine – long métrage 
« Bahati » du tanzanien Timothy Conrad 

Il a été décerné le prix d’encouragement à la production d’œuvre burundaise à Eric Nshimirimana avec son film « La photo de ma famille » Léonce Ngabo a précisé que cette édition a eu très peu de productions burundaises. Un fait qui s’explique par la crise que traverse le Burundi depuis 2015. 
Le festival a été déclaré terminé par Sylvère Nshagirije, qui a représenté le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture. La soirée a fini dans une ambiance conviviale autour d’un verre. 



Mot cle de l'article: FESTICAB   CINEMA   Burundi  
Articles plus lus

15/03/2016 La 8ème édition du FESTICAB en approche Lus 873 fois

02/03/2016 La 2ème édition de « Buja sans tabou » ouverte Lus 778 fois

08/07/2016 Une vie à la voix d’or s’est éteinte Lus 545 fois

15/11/2015 Une mère vendeuse de mandarines prête à tout pour ses enfants Lus 521 fois

Restons Connecte


© Journal Inkuru | Développé par Burundi Apps Center