Ce fut une bonne semaine pour les choristes de Bujumbura...

04 Mar 2017 Par NIYONKURU Jean-Petit dans Arts Lus 323 fois

Sous l'égide de l'ambassade de France, l'institut Français de Burundi (ex-CCF) en collaboration avec la Fédération Africaine de Musique et chants ont lancé une formation d'une dizaine de chefs de Chœurs et d'une quarantaine de choristes.

Image

La formation a été ouverte par Stéphanie Soleansky, Directrice de l'IFB. Dans son allocution, elle a accueilli le formateur français, Dr Christian PARIOT. « Le staff de l'institut est ravi de passer ensemble pendant toute une semaine dans ses enceintes », a dit Stéphanie. « L'IFB est un lieu d'émulation culturelle ou tout burundais pourrait se sentir fier de sa culture ».

La formation a duré cinq jours du lundi 20 février au vendredi 24 février. Le matin était dédié aux chefs de chœurs et l'après-midi aux choristes. "Vu la passion que j'ai dans la musique j'espère sans doute pouvoir tirer pas mal de choses dans cette formation." expliquait Didier NIYONSENGA, un des chefs de chœurs de la chorale Uno corde. Bosco Beiz NIYIBIZI initiateur du projet lui aussi a bien précisé que l'objet principal de cette formation est de mettre à niveau la musique des chorales burundaises.

A la fin de la formation, l'IFB a organisé deux concerts l'un à Bujumbura samedi le 25 l'autre à Gitega, Dimanche le 26. C'était une opportunité de pouvoir démontrer les connaissances acquises pour les choristes venant de 16 chorales différentes. "Je viens d'acquérir pas mal de nouvelles techniques de chant dans cet atelier qui pourra d'ailleurs aider ma chorale à hausser son niveau en musique ", indique un des bénéficiaires. Le formateur, Dr Christian PARIOT a clôturé les activités en  acceptant de revenir au mois de septembre pour poursuivre avec le module 2.



Mot cle de l'article: chant   chorale   musique 
Articles plus lus

15/03/2016 La 8ème édition du FESTICAB en approche Lus 813 fois

02/03/2016 La 2ème édition de « Buja sans tabou » ouverte Lus 698 fois

08/07/2016 Une vie à la voix d’or s’est éteinte Lus 490 fois

15/11/2015 Une mère vendeuse de mandarines prête à tout pour ses enfants Lus 442 fois

Restons Connecte


© Journal Inkuru | Développé par Burundi Apps Center