22 burundais formés en jeu d’acteur et la mise en scène au Cinéma

18 Sep 2017 Par Luc-Noël INGABIRE dans Art Lus 124 fois

Le vendredi 15 septembre a été clôturée  une formation sur le jeu d’acteur et la mise en scène au cinéma. Elle était organisée par le Collectif des Producteurs pour le Développement de l’Audiovisuel et le Cinéma au Burundi (Co.Pro.D.A.C). Vingt-deux burundais, acteurs et réalisateurs ont reçu des certificats.

Le formateur, Ildevert Meda, burkinbais plus connu dans les séries comme « Kadi Jolie », « Monia et Rama » a partagé son expérience aux participants. Des techniques de mise en scène pour faire de bonnes réalisations et bien diriger les acteurs sont les grand acquis de cette formation intensive.

 Pour Richard NIYONGABO dit Tuguru, réalisateur et acteur, la formation lui a été d'une grande importance. « Nous avons énormément appris sur la façon de diriger les acteurs, de travailler en symbiose avec tous les intervenants sur un film…Il ya beaucoup d'erreur que je commettais auparavant que désormais je ne referais plus », rassure le jeune réalisateur.

Les acteurs affirment également avoir acquis beaucoup d'astuces pour améliorer leur jeu d'acteur. « Nous venons de passer deux semaines de travail intense. En tant qu'actrice,j'ai beaucoup appris sur l'immagination et la bonne intérprétation d’un rôle », confie Mme Rose Marie TWAGIRAYEZU actrice au cinéma et au théâtre.

Ildevert Meda, conteur, comédien et metteur en scène, la satisfaction d'avoir travaillé avec les artistes burundais ne se cache pas. « Je suis fier de l'aboutissement de la formation. La matière a été acquise et je suis optimiste qu’elle sera retransmise à d'autres artistes afin de développer le secteur du cinéma au pays et en Afrique ».

 Image

Le Président du Co.Pro.D.A.C, Jean Marie Ndihokubwayo a salué le courage et l’énergie, l’enthousiasme et l’engagment qui ont marqué les étudiants durant cette formation. « Je pense bien que les connaissances acquises vont nous aider beaucoup dans le secteur du cinéma, et surtout dans le jeu d’acteur et la mise en scène », s’est exprimé Jean Marie.

Cette formation a été appuyée financièrement par la Wallonie-Bruxelles. Et le Co.Pro.D.A.C demeure jusqu’aujourd’hui, l’une des organisations qui offre des opportunités de formations aux acteurs du domaine du cinéma au Burundi. Les formations qui ont précédé celle qui vient de s’achever sont entre autres les formations sur : l’écriture et réalisations de fiction, le documentaire, la prise d’image, la lumière.

 

Auteur: Pacifique BUKURU & Luc-Noël INGABIRE

 



Mot cle de l'article: CINEMA   BURUNDI   COPRODAC 
Articles plus lus

15/03/2016 La 8ème édition du FESTICAB en approche Lus 812 fois

02/03/2016 La 2ème édition de « Buja sans tabou » ouverte Lus 696 fois

08/07/2016 Une vie à la voix d’or s’est éteinte Lus 489 fois

15/11/2015 Une mère vendeuse de mandarines prête à tout pour ses enfants Lus 438 fois

Restons Connecte


© Journal Inkuru | Développé par Burundi Apps Center