Au septième sommet panafricain des jeunes universitaires

07 Aug 2018 Par La Rédaction dans Social Lus 63 fois

Du 24 au 28 juillet, a eu lieu le sommet des jeunes universitaires Africains.  C'est le 7e sommet organisé par le comité du groupe des élèves Africaines universitaires (AASU) et on l’a reconnu comme le plus réussi parmi les 6 sommets précédents. Ces sommets ont comme but de mettre ensemble tous les jeunes Africains avec un objectif d'unir tout le continent pour vivre comme un seul pays.

Le 7em sommet des jeunes universitaires Africains a clôturé son panel ce 28 juillet dans la capitale rwandaise. En effet, depuis le 24 juillet, Kigali abritait ce sommet dont le but est de ramener les jeunes africains autour de l’objectif de l’union de l’Afrique.

Ce sommet est une réussite comparée aux précédents, selon les organisateurs, les jeunes universitaires africains. Ce 7em sommet aura réuni 1500 jeunes en provenance de 35 pays africains. Le Burundi était aussi représenté par dix jeunes parmi ceux en provenance de Bujumbura et d’autres vivant dans les pays limitrophes.Le thème du sommet: "Pan-Africanism: A paradigm shift towards achieving the SDGs and AU agenda 2063. The role of youth counts"

Le but ultime de ce rendez-vous est de créer l'unité parmi les pays Africains et de chercher l'indépendance de l'Afrique à travers les Objectives du Développement Durables (ODD) et les Objectives de l'Agenda 2063 de l'Union Africaine.

Les points développés dans ce sommet sont entre autres de promouvoir le panafricanisme comme le moteur des ODD, de commencer le campagne "Ndi Umunyafrika" (« je suis africain ») afin de porter loin l'identité africain, résister à l'impérialisme en commençant à décoloniser nos pensées des cultures occidentales, la réforme de l'éducation adaptée à nos cultures ainsi que le marché du travail, améliorer les formations vocationnelles et techniques. Un autre point important fut l’interpellation des jeunes à s'engager aux initiatives du développement et avoir l'esprit du Panafricanisme.

ImageUn « oui » aux valeurs véhiculées au cours de ce sommet

Les jeunes participant ont répondu avec un « oui » aux changements à mener en commençant dans leurs pays respectifs. "Nous avons tous quelque chose en commun. Nous voulons du changement pour notre continent", a indiqué Amiable, jeune burundais participant. Ces 1500 jeunes ont aussi accepté le défi d'être le changement que le continent attend, la solution, considérés comme les leaders d'aujourd'hui et de demain. "On a beaucoup reçu, c’est notre tour de donner à nos communautés ce qu'on a reçu", a mentionné Philbert, un des burundais qui ont pris part à ce sommet. Les participants ont manifesté le même esprit, l'ardeur d'aller faire quelque chose dans leurs pays. "Personnellement, je vais ouvrir les clubs du Panafricanisme dans différentes universités", projette Amiable à son retour au pays.

 

Ce sommet a été honoré par la présence de plusieurs organisations panafricaines et internationales, les ministres des différents pays africains venus soutenir cette jeunesse africaine.

 

Auteur de l'article: Kerria Akimana

 



Mot cle de l'article: Afrique   Jeunes   Panafricanisme 
Articles plus lus

15/03/2016 La 8ème édition du FESTICAB en approche Lus 948 fois

02/03/2016 La 2ème édition de « Buja sans tabou » ouverte Lus 875 fois

08/07/2016 Une vie à la voix d’or s’est éteinte Lus 628 fois

15/11/2015 La Troupe Pili-pili sur la planche au FESTBUK 2015 Lus 539 fois

Restons Connecte


© Journal Inkuru | Développé par Burundi Apps Center